Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Journée énormissime
Journée énormissime
 Arrêtés au stade des quarts de finale, les affrontements débutaient d'entrée avec un niveau de classe internationale. Ce furent le Norvégien Rémi Meum et le Picard
Laurent Guyot qui ouvraient cette magnifique journée de snowboard freestyle. Les manches se déroulaient sans baisse de régime sous la direction de Matthias Charton
qui avait du mal à discipliner les inombrables photographes et filmeurs attroupés autour du tremplin de freestyle, gênant ainsi les trois juges internationaux dans leur
appréciation technique. Un peu d'organisation et tout rentrait dans l'ordre. Ainsi, malgré une excellente prestation, le très populaire Tchèque Marek Zach se faisait
élimminer de justesse par le favori Rémi Meum qui enchaînait la vraie finale contre Guillaume Chastagnol. Un duel extrêmement serré, avec un engagement tant
physique que technique jamais égalé dans l'histoire du snowkite, et au final une décision des juges très très mince en faveur du Norvégien qui remportait alors la
première place.
Entre-temps, les filles avaient vu leurs qualifications se dérouler aussi bien en ski qu'en snowboard où brillait la très polyvalente Norvégienne Kari Schibevaag qui
remportait les deux tableaux alternant ses manches en ski puis en snowboard, juste le temps de changer de chaussures. Kari est aussi championne du monde de
kitesurf en vagues. Sans contestation la kiteuse n°1 mondiale.
 
Voilà. L'histoire de ces 8èmes Snowkitemasters aurait pu en rester là. Victoire de Anton Uzhegov en ski, Rémi Meum en snowbaord, Kari Schibevaag chez les filles. Mais
grâce à des conditions de ciel, de neige et de vent favorables, ainsi que des journées encourageantes annoncées par les sites météo pour les prochains jours, le
directeur de course décida de lancer une deuxième phase de double-élimination. Ce qui signifie que les résultats acquis deviennent provisoires. Ils seraient validés tels
quels si les prochaines manches ne pouvaient se courir, faute de vent par exemple, ou autres raisons. Mais si la météo le permet, le déroulement d'un nouveau tableau
de course va être envoyé, tenant compte du classement provisoire pour la place de chacun dans les manches à venir. Et donc, tout le monde a de nouveau sa chance
de victoire. Rien n'est fait. Et donc ce sont trois jours de spectacle et de suspens qui se profilent ici au Col du Lautaret/hautes Alpes  /France
 
Dès jeudi matin, les affrontements se poursuivront.
Ils ont déjà débuté la deuxième phase de double-élimination, terminant au-delà de 16h30. Imaginez la journée de mutants, premiers heats à 10h, aucun
arrêt, manches se succédant sans interruption et fin des hostilités après le coucher du soleil.
On n'est pas là pour rigoler.
Mis en ligne 12/01/2012
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer