Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Que retenir du PKRA à Leucate ?
Que retenir du PKRA à Leucate ?
D'abord, cette épreuve reste un rendez-vous populaire au sens où il attire le grand public, ce n'est pas si souvent le cas. Il y avait beaucoup de monde le dimanche pour voir le PKRA, du public aussi sur le run de speed pourtant beaucoup difficile d'accès. Alors bien sûr, les puristes ont toujours tiqué sur le coté « kermesse locale » du Mondial mais le kite a besoin de cette grande fête qui ouvre la saison avec un épreuve internationale et le public est fidèle au rendez-vous. Si vous n'êtes jamais allé à Leucate ou pas depuis un bail, les marques n'y sont plus présentes directement, dommage, mais voir les meilleurs mondiaux en freestyle au moins une fois dans l'année, ça vaut le coup, on vous le garanti.
 
Comme vous n'étiez pas sur le spot, on s'est posé la question pour vous. Sur le spot qui sont les riders qui déchirent qui sont ceux qu'on repère immédiatement ?

On ne se hasardera pas à un classement mais le dominicain Luis Alberto Cruz (team Starkite) est bluffant. Puissant (kite loop one hand), physique, explosif, son registre de figure est impressionnant et il replaque comme un snowboarder. Il a fait le show une partie du week-end mais a connu moins de réussite dans ses heats. Même topo pour les brésiliens Carlos Madson et Da Silva du team Nobile. Gros engagement, gros registre wake style, beaucoup d'yeux étaient braqués sur eux et les coureurs ne font pas vraiment les fiers quand ils tombent dessus en heat. Pour en finir avec la Rep Dom, Alex Soto (team F.one), Hilario (F.one) et Ariel Corniel font aussi partie de ceux qu'on "voit" vite sur l'eau et dont le style et les mooves fonyt la différence même s'ils étaient un ton en dessous de Cruz ou Da Silva à Leucate en free session et en heat. 
Le classement mondial n'est pas tout à fait une coïncidence, Youri Zoon reste un gros client sur l'eau, explosif mais fluide, rapide et même s'il a foiré son heat contre Whaley qui n'a rien lâché, Youri est un kiteboparder qui ride avec élégance et efficacité et il faudra à nouveau compter avec lui, La preuve au Maroc il y a dix jours.. Même combat pour Sebastien Garat, qui sans avoir le même niveau, arrache le sac à mémé quand il sort sur le plan d'eau. Il sait balancer les tricks old school et jumper au-dessus des spectateurs pour faire plaisir à la TV, possède puissance et amplitude mais s'est un peu raté comme Youri avec notamment beaucoup de chute. La règle est pourtant simple. C'est un addition et seules les sept meilleures figures sont retenues. Il faut scorer avec application, ne pas perdre de temps, le heat est court.
Chez les français, le champion de France junior Paul Serin a fait preuve de beaucoup de combativité pendant ses heats avant de tomber sur Whaley. L'horloge anglaise l'a remis à l'heure. Alberto Rondina n'est pas second par hasard, il est très pointu techniquement, son taux de réussite est très grand, il passe les heats aussi pour cette raison. Alberto sortira d'ailleurs Kevin Langeree qu'on aurait aimé voir plus longtemps car il fait partie des riders qu'on repère immédiatement sur l'eau encore pour les mêmes raisons : puissance, amplitude, prise de risque, engagement. Il fait partie des tops guns, c'est une évidence. Alex Pastor a gagné mais il n'est clairement pas le plus percutant sur l'eau. Il ne faut cependant pas s'y tromper, sa gamme de tricks est large, il ne lâche rien et sait gérer un heat. Vice champion du monde, ça calme.

Mark Jacobs ne joue pas dans la même catégorie, c'est le bourrin de service. Gros physique, gros appuis, énormes kiteloops, réception à Mach 2, difficile de ne pas le voir sur le spot. Mais gros déchet également en réception. Il éliminera cependant Louis Hutter. 

Pour finir, il faut savoir que si le Festival de Cannes a son "festival Off, le Mondial du Vent l'a également, en quelque sorte. Le vent offshore permet au coureurs de se lâcher au-dessus du public en free session, les riders ne s'en privent pas, c'est depuis longtemps un spectacle dans l'épreuve qui a vu dans le passé les Cattelan, Olry et autres y participé. Les Dominicains mais aussi Seb Garat et Kevin Langeree ont été les rois de l'exercice ce WE, c'est la photo qui ouvre cette news (pix : Thierry Seray)

La suite de la double élimination demain si la météo est conforme aux prévisions.
Mis en ligne 10/04/2012
2 Commentaires
  • 2fast4you le 11/04/2012 à 07:59
    On en parle aujourd'hui avec le deuxième tour. C'est Gisela Pulido qui emporte le premier tour devant Bruna Kajiya....
  • tit2603 le 10/04/2012 à 22:23
    Et il n'y a pas de filles à Leucate???
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer