Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Ride Bull Kite Quest : Sokra creuse le bon Sillon.
Ride Bull Kite Quest : Sokra creuse le bon Sillon.
Alléchant programme que ce Red Bull Kite Quest qui a valorisé les performances sportives des participants, leur rapidité et leur endurance mais également leur ingéniosité et leur esprit d'aventure.
Trois manches mettaient en scène des séries de dix kite surfeurs avec un départ en ligne. A l'issue de la première session, les quarante premiers pouvaient prétendre participer à la deuxième manche dont seuls les seize premiers disputaient la finale. Dans chaque série, les concurrents devaient ramasser sur les bouées des morceaux de la carte qui devait les mener au trésor niché au coeur du Fort National face à la ville fortifiée.
 
"Cette compétition est géniale !" explique le vainqueur Bruno Sroka dans un large sourire. "Le format est ludique et c'est vraiment une belle façon de démocratiser la catégorie "race" du kite surf, souvent réservée à une élite. Bien que la majorité des concurrents soient des amateurs, la compétition était d'un bon niveau et le jeu de piste pour trouver le trésor était intéressant ! Pour ma part, outre le fait d'avoir gagné, je suis heureux d'avoir participé à une course en France car cela fait trois ans que je courre à l'étranger et être ici à Saint Malo est une belle façon de renouer avec le milieu du kite français. D'autant que j'attends la période propice pour traverser la manche de la Bretagne à Plymouth afin de supporter la candidature du kite surf aux Jeux Olympiques de 2016."
Red Bull Kite Quest était volontairement ouverts à tous, amateurs ou têtes d'affiches. Et c'est Sébastien Cou, vice-champion de France et membre de l'équipe de France de course racing qui monte sur la deuxième marche du podium : "j'ai vraiment apprécié la qualité de l'organisation et le côté convivial qui a régné toute la journée. Tout le monde peut espérer obtenir un bon résultat sur ce genre de rendez-vous !"
 
Et c'est le cas de Didier Meliani qui, pour sa première participation à une compétition, termine troisième : "c'est un résultat inespéré vu le niveau. On s'est inscrit avec des copains pour passer un bon moment et on n'est pas déçus ! Pourtant j'avais une planche et une aile de freestyle, donc je n'étais pas dans les meilleures conditions, mais la longueur de chaque série était idéale. Il fallait d'abord courir sur la plage avant de rejoindre notre kite surf au bord de l'eau, et ça déjà ce n'était pas facile ! Puis il fallait être très attentif à ne pas emmêler les lignes de nos voiles qui étaient très proches au départ. Ensuite il fallait juste se donner à fond... Pour moi ce n'était que du bonheur car les séries n'étaient pas trop longues et je ne sortais jamais trop épuisé ! Et "rider" dans une compétition à côté de gens que l'on voit habituellement dans les magazines, c'est fort !"
 
Le plaisir de tous était palpable sur la grand plage de Saint Malo. Les spectateurs venus nombreux ont assisté au spectacle magnifique des voiles de kite sur la mer, et les concurrents ont partagés un vrai moment de sport.
 
-----------------------------
 
François Collin, président du club de kite surf de Saint Malo, Kite Emeraude, co-organisateur et concurrent
"Je suis très heureux de terminer quatrième, d'autant que nous avons eu une belle bagarre pour la troisième place et que les membres de notre club terminent troisième, quatrième et cinquième. Pour l'association, c'est bien ! C'est beaucoup de boulot d'être dans l'organisation et de participer à la compétition, mais c'est vraiment du plaisir ! J'ai beaucoup travaillé ces derniers jours sur l'événement et avant le départ de la course, j'avais des crampes partout ! Mais ca valait la peine, c'était vraiment génial !"
 
Laure Peyro Saint Paul. Une des trois participantes féminines
"J'ai découvert le kite surf lors de mon voyage de noces aux Canaries il y a six ans. Avant, je ne faisais que de la planche à voile. Nous avons acheté une aile pour deux, pris quelques cours et depuis, nous naviguons sans cesse en kite surf. On a l'impression que c'est difficile mais en fait, passée la première appréhension et avec une bonne technique pour maîtriser son aile tout devient facile. Je suis venue sur Red Bull Kite Quest avec mon mari et un copain et nous nous somme fixé un petit challenge à trois. Le meilleur du groupe sera déclaré vainqueur !" Malheureusement, une chute en première manche l'a empêché de gagner son pari !
 
Loic Maheas. Le plus jeune participant
"J'ai 17 ans et je viens de Los Angeles. Ma mère étant française, elle a souhaité que je vienne à Saint Malo apprendre le français et être bilingue. Mais après deux ans passés ici, je retourne aux USA cet été. Je pratique le kite surf depuis que je suis arrivé en France. J'ai déjà participé à quelques compétitions en windsurf, mais jamais en kite. C'est une grande première et je n'ai pas vraiment une planche adaptée, elle est un peu lourde. Pour moi la plus grosse difficulté est de ne pas s'emmêler les lignes des voiles avec les autres concurrents au moment du départ. Il faut regarder partout, être très vigilant ! Je suis vraiment content d'être allé jusqu'en finale !"
 
Damien Vincent. Directeur commercial de Facebook
"Je pratique le kite surf depuis dix ans et mes parents ont une maison près de Saint Malo. J'adore cette région et comme je n'avais jamais participé à une compétition auparavant, c'était l'occasion rêvée ! J'ai bien sûr entendu parler de l'événement par Red Bull car je suis fan sur Facebook ! C'est une compétition familiale très sympa et le thème des corsaires me plait bien !"
Mis en ligne 23/04/2012
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer