Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Bruno Sroka : l'interview
Bruno Sroka : l'interview
 Quelles étaient les conditions pour cette traversée. Vent, état de la mer, etc...
 
Je me suis mis à l'eau dans la baie de St brieuc, point de départ de ce record. Nous avons eu entre 20 knots au départ et 30 knots en plein milieu de la manche. Le  plan d'eau était relativement  plat  pour commencer. Puis lorsque nous avons commencé à quitter la côte les conditions se sont dégradées, pendant près de 20 miles nous avons eu une marmite en ébullition. Un champ de mine piégé où il fallait déjouer les pièges de chaque vague. La mer s'est creusée au milieu du Channel pour atteindre des creux de 3m avec un courant contraire très fort.
Je voudrais remercier toutes les personnes qui m'ont aidé et surtout ceux qui étaient sur le bateau (Yannick Maxime, Olivier, Nicolas) ce qu'ils ont vécu sur  le bateau n'était pas une partie de plaisir. imaginez vous partir au surf à 27 knots avec un bateau de 5tonnes, se faire stopper en bas de la vague à 13 knots, se faire rattraper par la vague par derrière qui mettait les moteurs hors de l'eau. Bref, j'ai eu des personnes de confiance et des vrais navigateurs sur ce bateau. Sans eux, je n'aurai pas pu faire la traversée.
La fin du parcours fut un peu plus calme, la houle a changé de direction et a rendu la traversée un peu plus agréable. A l'inverse d'autres endroits dans le monde, la manche au large de la bretagne est réputée pour être très mauvaise. Sans compter les tankers qui avancent à près de 25 knots en plein mileu.
 
Quel matos as-tu utilisé
J'ai navigué en 13 m Cross Bow tout le long du parcours. Au milieu j'étais vraiment à la limite du soutenable avec cette aile, il m'aurait fallu plus petit, mais je ne pouvais pas changer. Pour les planches, j'ai utilisé 2 planches en fonction de l'état de la mer.
 
C'était probablement moins dur que le Cap Horn mais as-tu rencontré des difficultés particulières sur le parcours où tout s'est-il passé comme prévu ?
La difficulté n'est pas la même sur ces 2 projets. Sur le Cap horn, je ne mettais pas fixer de limite de temps, je devais parcours  100 miles nautiques.  De plus au Cap horn, je pouvais changer de board et donc reposer une jambe après l'autre. Sur cette traversée la problématique est différente, c'est un record avec un temps existant sur un bord.  Donc j'ai navigué toute la traversée  sur les mêmes appuis. Par moment, à force de garder mon pied dans la même position, le sang avait du mal à circuler. Par contre, j'ai vraiment retrouvé des sensations identiques sur ces 2 traversées: se retrouver au milieu de nul part, sentir la puissance de la nature et dans ces conditions que l'on se rend compte de notre place sur la planète. Nous sommes qu'un élément parmi d'autres et nous ne contrôlons rien du tout.
 
Un tel projet est très compliqué à monter, autorisation, trouver les partenaires que je remercie (Baie de St brieuc, Mini brest, Notik Cool Shoe, et la FFVL) par ailleurs puis toute la partie technique à réaliser. Chaque traversée doit se préparer avec précision, des petits détails peuvent faire tout échouer. Par exemple, lors de  ma première tentative, il y a 10 jours, je n'avais pas envisagé que le brouillard à 200 km de mon lieu de départ (là où se situait l'hélicoptère) allait me faire rater le départ.  Ce que j'aime c'est de construire le projet de A à Z, de tout élaborer, cela permet aussi d'envisager le kite sous un angle différent, de s'ouvrir sur une autre vision. Je ne suis pas à ma première traversée, j'en ai déja réalisé 5 à mon actif, je commence à avoir de l'expérience pour savoir quoi faire et comment le faire pour mener à bien l'aventure.
 
C'est la même chose sur l'eau, il est  difficile de tout prévoir et c'est que nous avons essayé de faire, mais il y a toujours des imprévues, la VHF qui se dérègle par exemple, ou le bateau qui a 2 reprises  a failli se retourner par une vague. Bref, pour la balade en mer, je pense qu'il faut mieux prendre le ferry. 
 
Dans l'ensemble je suis satisfait de la manière dont cela c'est passé. Tout est toujours améliorable, mais je suis déjà content de l'avoir fait, de l'avoir organisé (c'est 4 mois de boulot) et content d'avoir battu le record passé par Manu Bertin car on l'oubli aussi pas mal, mais sans lui le kitesurf n'aurait pas pris cette direction peut être. 
 
Tu t'attendais à ce temps réalisé ? 
C'était la limite max que je mettais fixé. Je suis vraiment content de cette performance car cet endroit n'est vraiment pas le plus facile à naviguer. Hélas encore, deux marins pêcheurs sont mort le lendemain de ma traversée dans la même région. Le principale c'est de se faire plaisir, de tout réaliser en sécurité  et de battre le record. 
 
D'autres projets de traversée dans les mois qui viennent ?
Je vais d'abord finir correctement cette traversée. Mon équipage n'est pas encore rentré, le bateau est sur le chemin du retour, donc je veux m'assurer que tout se passe bien pour eux avant d'envisager quelques choses d'autres. Puis après on verra ce que l'on fera tous ensemble. Pour l'instant, il y aussi  la compétition.
Mis en ligne 22/05/2012
2 Commentaires
  • Bertil le 28/05/2012 à 16:15
    bel exploit de B. Sroka en effet... moins pro, le rédacteur de l'article, faudra lui expliquer la différence entre "mettais" et "m'étais", à ce niveau la lecture devient difficile voire technique, faut lire à haute voix et se concentrer sur la phonétique... est-ce que Bruno Sroka sera capable de lire le prochain article de notre rédacteur en moins de temps qu'il traverse la Manche, voilà son prochain défi ! ;o)
  • Lexpat le 22/05/2012 à 21:06
    Voici un record et une attitude qui sentent bon le pro! Merci Mr SROKA!!
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer