Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Le kitesurf n'est plus aux J.O. Et si ...après tout.. on en n'avait rien à cirer
Le kitesurf n'est plus aux J.O. Et si ...après tout.. on en n'avait rien à cirer
Notre réfléxion de fond est restée la même. Oui, la présence du kitesurf aux Jeux Olympiques pouvait être considérée comme une bonne nouvelle et oui, on trouvait dommage que ce soit au détriment du windsurf plutôt qu'à une des multiples classes de bateaux dont la pratique de certaines est devenue confidentielle. Oui, la présence du kitesurf aux J.O aurait été une étape supplémentaire dans le développement du kite, sa connaissance, sa compréhension,  son acceptation par le plus grand nombre.

A l'inverse et c'est tout aussi vrai, la nature même du kitesurf, fait que c'est un sport fondamentalement différent de l'esprit très formaté des Jeux Olympiques, jeux qui sont également devenus avant tout un vaste foire médiatique et commerciale. Est-ce que le surf est au J.O ? Est-ce que le skate est aux J.O. En quoi la présence du snowboard aux J.O a fait évolué la discipline ?

Le kitesurf peut très bien se passer des J.O. C'est une pratique libre, un sport dont la nature n'est pas liée au sacro-saint résultat, un des ces sports que les structures férérales ne peuvent même pas comprendre, une discipline qui n'existe pas uniquement pour et par la compétition et dont la spécificité n'aurait pas très bien été représentée aux J.O noyée au milieu des autres régates qui pour la plupart ont lieu dans des conditions nazes, sur des plans d'eau aussitôt oubliés après l'épreuve.

A toute chose malheur est bon, la FFV devrait avoir beaucoup moins d'appétit pour le kitesurf aujourd'hui. Effectivement, la nouvelle n'est pas bonne pour tous nos potes qui font de la Race mais les championnats nationaux et mondiaux auront toujours lieu. Demain, il y aura toujours du vent à Dakhla, des vagues à Mauï, Youri Zoon sera toujours aussi fort, le surf strapless continuera à attitrer des riders à la recherche du beau geste, nous irons tous vous et moi sur nos spots pour attraper le vent et glisser sur le dos de l'océan.

Il faut assumer notre nature. Le kite aux J.O, c'est comme Fifty Cents,  Daft Punk ou les Sex Pistols chez Drucker. Un truc incongru finalement. Never Mind the Bollocks. Traduction, on s'en bat les couilles.
Mis en ligne 12/11/2012
17 Commentaires
  • manutaub le 13/11/2012 à 00:46
    Le kite au JO c'etait d'abord le reve de technocrates, il en faut , certes, ils font le boulot. on a suivi le parcours, nous les speedés, qui ont permis au kite d'attirer l'attention de l'ISAF et la creation de l'IKA pour finalement etre la seule discipline a n'y etre pas représenté, ... ton univers impitoyaaaaa a bleu ... c'est ainsi. Mais les J.O. c'est aussi un reve d'ahtlete, ... qui s'évapore, difficile a avaler pour ceux qui se voyaient deja en haut de l'affiche, avec en 10 fois fois plus grand que n'importe qui leurs noms qui s'étalaient... dur dur, douche froide, on compatit. pour le reste comme souvent Thierry a tout dit ... restez bordé.
  • chinakite le 13/11/2012 à 00:19
    pour ma part j'ai toujours été contre le kite aux jo; exepté un format opposant kite et planche à voile sur une même regate comme au mondial du vent!!! mais vu ce que les jo; ont apportés à la planche à voile... on a rien à y gagner! mis à part certains qui se voyaient : entraineurs national kite, entraineur de ligue kite, sport étude kite, president de fédé kite et qui pleurent maintenant :) comme dit plus haut faisons comme le surf, le skate, etc nul besoin des jo d'autant plus que j'aurais difficilement vu les jo d'hivers sans snow kite ;)
  • nobduvez le 12/11/2012 à 23:36
    Quand on a une passion, on se doit de la faire partager ... Les Jo auraient permis de populariser le kitesurf rapidement et de dévelloper les infrastructures liées au kite. En cela c'était forcement une bonne chose, moins d'interdictions sur les plages, plus d'écoles, plus de concurrence entre les marques (donc prix du matos moins cher). Bref que des avantages pour moi, je me faisait une joie du voir mon sport préféré aux Jo, au Brésil en plus ! Dans tous les cas, même si cela ne change rien (comme pour le windsurf), cela ne peut pas être une mauvaise chose.
Afficher plus de commentaires
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer