Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
56,62 noeuds
56,62 noeuds
Novembre est traditionnellement un mois où claquent de très gros coups de mistral. Alex Caizergues est payé pour le savoir et être là au rendez-vous. Il avait donc très sagement positionné le début de sa tentative privée et n'a pas manqué le début des hostilités puisque la météo avait prévu un violent coup de mistral noir ce dimanche. La force du vent n'avait rien d'absolument exceptionnelle, entre 45 et 50 noeuds, des valeurs auxquelles on est habitué quand on a posé ses valises dans le sud, mais elle était suffisante pour permettre à un compétiteur aguerri comme Alex de jouer avec les chiffres.

Alex claque un run à 56,62 noeuds. "j’ai effectué au moins 15 runs et j’étais à chaque fois au dessus des 50 nœuds". Les autres sont prévenus.

Un temps qui devrait donner à Rob Douglas le signal pour venir au taff sur le run des Salins rejoindre son pote Alex pour la suite des hostilités. Après l'excellent temps de Seb Cattelan qui a frôlé l'ancien record de Rob Douglas sur la piste de Luderitz, le kite prouve qu'il reste un engin aussi simple qu'efficace pour aller à une vitesse déraisonnable sur l'eau.

Ce qui surprend le plus aujourd'hui, c'est la régularité des performances. Alex et Rob, et c'est sans doute aussi le cas pour Seb, sont capables d'aligner les runs à plus de 50 noeuds. L'exceptionnel est devenu la règle. Certes, Sailrocket a emmené le record absolu loin de leur portée avec un vitesse moyenne au delà de 65 noeuds, vitesse que le tenant du titre est sans doute capable d'améliorer d'ailleurs, mais les kiteboarders iront encore plus vite dans l'avenir, aucune raison d'en douter. 60 noeuds, ce n'est pas maintenant mais ça se rapproche. 

Vous pourrez lire d'ailleurs l'opinion de Bruno Legaignoux, le père du brevet du kitesurf, sur flysurf.com à ce sujet mais aussi sur d'autres, très bientôt dans les news...
Mis en ligne 13/11/2013
6 Commentaires
  • aTi le 14/11/2013 à 10:35
    Je pense effectivement que l'image de la discipline est un peu brouillée par la multiplication des épreuves. La performance n'en reste pas moins impressionnante et mérite d'être saluée! ... Mais il est sans doute regrettable pour la reconnaissance de cette discipline, déjà un peu "en marge", que ses principaux représentants ne réussissent pas à dépasser leurs différents individuels. Pourtant avec la multiplication des spots prometteurs en terme de records, il pourrait même être envisagé un retour à un championnat du monde de speed sur plusieurs étapes comme par le passé.
  • YG le 13/11/2013 à 21:48
    Salut Je suis surpris du peu de reactions positives face a ce record?! Une communication a ameliorer ou plus de participants participant à une image de compétition? En tout cas bravo! Yann
  • tyrondu56 le 13/11/2013 à 17:27
    à mon avis, a de telles vitesses, et sous une telle traction de l'aile le foil n'est pas capable de donner assez de force contraire. elle ne peut être donnée que par une prise de quart extrême avec la planche. avec le foil,il se ferait arraché. ce n’est pas comme en trimaran par exemple, ou la force du vent n'a pas la même incidence.
Afficher plus de commentaires
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer