Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Fast Food
Fast Food
A la question que doit-on faire dans les NEWS à propos des attaques de requins, il n'y a pas de réponse type. On se réserve le droit de ne pas en parler systématiquement car c'est vraiment le genre d'info qui nous met un peu mal à l'aise. On s'explique : nous, les riders, qu'on soit surfer, bodyboarder, kiteboarder, SUPer, windsurfer, on s'invite dans l'océan, chez Mr le requin, entre autres, avec notre volonté de prendre du plaisir en bandoulière. Nous sommes de plus en plus nombreux, il semblerait que certains autres paramètres aient leur importance, toujours est-il que les risques semblent en progression et mine de rien, c'est un vaste sujet qui donne la migraine aux Australiens et aux Réunionnais pour ne parler que d'eux. Personne ne peut prétendre détenir la vérité, mêle si nous pensons que les campagnes d'abbatage de requins ne seront jamais la solution.

Il est évident que si nous mettons un gros shark avec une tête vraiment pas sympa en photo et un titre qui fait froid dans le dos, on va faire péter les scores d'audience mais ils sont déjà bons et on n'aime pas la méthode. On a contourné la difficulté, les requins du film Némo, ont une sale gueule acceptable.

Il y a donc eu une attaque de requin en Nouvelle Calédonie, comme il y en eu à Mauï ou ailleurs. C'est flippant, on est obligé de le constater. Le rider, en l'occurence Lolo Borgna, à qui l'on souhaite un bon rétablissement - va mieux.

Voici quelques lignes extraites du sujet du média local
. Ca nous semble intéressant. Etre informé, nous permettra de minimiser les risques, ça peut arriver à tout le monde un jour ou l'autre (Brrrrr..)

« La majorité pratique sur des eaux peu profondes, et le risque est faible, répond Philippe Tirard, spécialiste des requins. Mais quand il y a du fond, et que les planches décollent et atterrissent, elles peuvent être prises pour des oiseaux, proies préférées des requins tigres. D’en dessous, les corps tractés dans l’eau peuvent aussi s’apparenter à des poissons pris dans les lignes de traîne. » La période pluvieuse est particulièrement propice aux attaques : « les déchets drainés attirent les grosses espèces plus près des côtes. Sans compter que nous sommes en pleine phase d’accouplement, dit-il, les requins sont plus excités. »
Mis en ligne 21/03/2014
1 Commentaires
  • plobis le 26/03/2014 à 10:09
    Autre chose intéressante : qu'est ce qui a vivement participé à ce que ce garçon sauve sa peau : - Abandonner la board et rentrer jusqu'au bord en nage tractée. - Bonne intervention des passants qui arrêtent/freine l'hémorragie.
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer