Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
Sur le fil du rasoir
Retour en vidéo sur les trois jours de vitesse en foil organisés par le DMC, sur le spot de Carteau. Si vous avez râté le début et pas tout à fait saisi la fin, on vous briefe rapidement parce qu'on ne voudrait pas que vous puissiez croire que c'est une vidéo de plus ou une course de plus.

Ca va plus loin que ça.

L'un des grosses tendances du kite actuellement est le foil. Un jeune vous dira pour charier que c'est un truc de vieux qui n'ont plus les lombaires assez solides pour envoyer du gros jump, un autre vous affirmera que ça concerne 3 tondus en France, les deux vannes ne touchent pas le coeur du problème. Le foil n'empêche pas le freestyle d'exister, ne retire rien à ceux qui font du strapless, le foil est une mouvance d'un sport qui reste en pleine évolution, le kite.

Planer au-dessus de l'eau sera la grande tendance à l'avenir. Vous avez vu ce qui se passe en America Cup, vous avez peut-être eu connaissance des Moths, ces petits bateaux qui planent au-dessus de l'eau, c'est pareil en catamaran, qui n'a pas non plus vu les images de Bruno André dont même la brouette doit avoir un foil. Bref, l'avenir c'est ça. Par ailleurs, la vitesse pure, absolue, est repassée dans le camp des bateaux. Sail Rocket est au-dessus de 65 noeuds, l'équipe de l'iDroptère voudrait bien aller à 80... le kite n'a pas dit son dernier mot mais en attendant, il y a d'autres voies à explorer.

En mixant vitesse et kitefoil, Alex Caizergues et ses potes ont eu un belle idée, une idée qui ira loin. Ah un dernier point, c'est bien les riders français qui sont à la pointe de l'innovation en foil avec pas mal d'ateliers qui cherchent et trouvent comme chaque jour aller plus vite en foil...
Mis en ligne 18/07/2014
17 Commentaires
  • le 22/07/2014 à 15:33
    mea culpa accepté, et en guise de bonne foi, quelques astuces à pour les difficultés que tu soumets : - dans cette magnifique video, à 1min20, la technique de pro pour passer dans 20cm d'eau et atteindre assez de profondeur d'eau sans trop galérer avec ton foil (mais comme déjà dit, ça nécessite un bon niveau de pratique) : https://www.youtube.com/watch?v=5TIk3yGQJIw#t=82 - pour porter nos foils sur de longues distances à pied (cas assez fréquent en compète), on pose le T-bar sur l'épaule (avec le gilet anti-impact entre le bord d'attaque et l'épaule en guide de coussin pour que ce soit plus confort ), board dans le dos et fuselage vers l'avant, nez du fuselage vers le bas, en tenant fermement le fuselage avec la main entre la pelle avant et l'origine du T-bar : en trouvant pile le bon point d'équilibre sur le T-bar, l'ensemble tient presque tout seul et ne pèse pas plus d'un gros sac d'aile… accessoirement, une seule et petite aile suffit souvent en foil contrairement au TT !! ;)
  • pura-vida le 21/07/2014 à 16:31
    Merci à vous pour les conseils, je regarderai avec curiosité la prochaine fois que j'en croise sur un spot. Pour ma part, le TT c'est fini depuis que j'ai découvert le surf, type de nav qui me convient parfaitement, comme je ne suis pas en bord de mer, je navigue principalement dès que la saison permet des A/R sur un weekend sans devoir déployer toute une logistique de rinçage séchage complexe (matos mouillés à faire sécher en apt par météo humide), ou comme bientôt lors de trips à l'étranger. Mais là, je me vois mal partir à l'autre bout du monde avec du matos que je ne maitrise pas, alors que les vacances c'est 5 semaines max par an et cela depuis plus de 20 ans... En tout cas profitez bien de votre matériel, à l'occasion j'essaierai aussi, mais, hors révélation il y a peu de risque que j'investisse prochainement dedans.
  • le 21/07/2014 à 14:03
    mea culpa accepté, et en guise de bonne foi, quelques astuces à pour les difficultés que tu soumets : - dans cette magnifique video, à 1min20, la technique de pro pour passer dans 20cm d'eau et atteindre assez de profondeur d'eau sans trop galérer avec ton foil (mais comme déjà dit, ça nécessite un bon niveau de pratique) : https://www.youtube.com/watch?v=5TIk3yGQJIw#t=82 - pour porter nos foils sur de longues distances à pied (cas assez fréquent en compète), on pose le T-bar sur l'épaule (avec le gilet anti-impact entre le bord d'attaque et l'épaule en guide de coussin pour que ce soit plus confort ), board dans le dos et fuselage vers l'avant, nez du fuselage vers le bas, en tenant fermement le fuselage avec la main entre la pelle avant et l'origine du T-bar : en trouvant pile le bon point d'équilibre sur le T-bar, l'ensemble tient presque tout seul et ne pèse pas plus d'un gros sac d'aile… accessoirement, une seule et petite aile suffit souvent en foil contrairement au TT !! ;)
Afficher plus de commentaires
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer