Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
SKM Mood Cup
SKM Mood Cup
Texte Pascal Boulgakow Rider SKM

Apothéose au Lautaret, dans la Vallée de Serre-Chevalier, pour la finale des SKM MOOD Cup Race, première épreuve sportive de cette onzième édition des SNOWKITEMASTERS.

Ce dimanche 11 janvier commençait mal avec un ciel bouché de nuages sombres, des chutes de neige opaques, un vent soufflant en ouragan, on sentait la journée compromise.

Seuls les optimistes organisateurs Wareck Arnaud et son directeur de course Jean Giovannoni restaient positifs en gardant l'ensemble des compétiteurs en alerte au cas où cette météo apocalyptique veuille bien daigner s'arranger en cours de journée.

Coup de poker gagnant, vers midi les premières éclaircies faisaient irruption au Lautaret, découvrant les sommets mythiques de La Meije et du Galibier.

Allez, on se motive, les préparatifs sont lancés avec enthousiasme, on n'y croyait plus mais ça va marcher, la course va pouvoir reprendre, snow must go on !!!

Un léger bémol, si le ciel s'est éclairci aussi vite après le temps grisou du matin, c'est grâce au vent du Nord puissant.

Et seuls les kiteurs locaux connaissent le proverbe : "Nord, c'est mort".

Pourquoi ?

Eh bien parce que dans ce cas, le vent Nord arrive de derrière la grande barrière géographique du Galibier et déboule en masses désordonnées sur le Lautaret, envoyant des bourrasques imprévisibles et irrégulières, alternant accalmies totales avec rafales à 60 km/h soulevant la neige à 200m de hauteur en tourbillons ingérables.

Pas vraiment l'idéal pour le sport snowkite.

Autre léger bémol... Ce vent de Nord plus froid a transformé la neige fondante d'hier en glace dure comme du carrelage et alors ça ne va pas être commode de skier ou rider sur un tel béton armé.

C'est pas grave, il en faut plus pour abattre la conviction inaltérable du SKM staff.

La réactivité de l'équipe organisatrice a été incroyable, c'est à dire que le parcours à été changé pour améliorer la sécurité, le sprint final en direction de l'hôtel**** Les Glaciers (centre de meeting SKM) est évité pour ne pas risquer de passer trop près de la route nationale avec ce vent difficile, mais pour équilibrer cette perte le tracé de course ainsi réduit d'un cinquième va devoir se parcourir deux fois à chaque manche.

Ce dernier point est très apprécié des compétiteurs qui préfèrent à l'unanimité des tracés longs, favorisant ainsi la hiérarchie de niveau sportif, et minimisant le facteur "malchance" des tracés réduits qui vient trop souvent décrédibiliser le résultat final.

La course pouvait donc être lancée, tout était prêt en un temps record, les contrôleurs en place, les drapeaux de couleurs flottaient pour indiquer l'avancée du timing de compétition.

Première manche à 13h, les snowboarders, un départ full speed, dans une lumière féérique entre ombre bleue et soleil radieux, c'était une vision inoubliable de voiles multicolores s'élançant avec une vitesse supersonique.

Oui mais voilà... C'est à ce moment que le vent de Nord se mit à jouer avec les nerfs des coureurs, en stoppant net, plus aucun souffle d'air, toutes les voiles tombant au sol. Manche annulée...

Heureusement, cet épisode délicat ne se reproduisit plus de la journée et ensuite toutes les manches lancées furent bouclées avec succès.

Au final, deux manches snowboard et deux manches ski également, toutes quatre dans des conditions exigeant un niveau technique et stratégique optimal.

Pour le calcul du classement, le format de course incluait le système de la "Discard" qui autorise à enlever du score une manche "manquée" sur quatre.

Ainsi, les snowboarders furent jugés à partir des trois meilleures manches sur les quatre courues, et les skieurs sur leurs quatre meilleures manches après les cinq courues et validées.

Cette option tolérait donc une erreur sur les deux jours de course, merci la Discard, mais pas deux erreurs...

C'est la loi du sport, et malheureusement certains forts kiteurs ayant rencontré des démêlés à plusieurs reprises dans ces conditions de course tendues se retrouvaient avec un classement sévère.

Une règle qui sévit dans toute compétition, il n'y a pas trop de droit à l'erreur en sport.

Soulignons quand même qu'à l'issue de ces deux jours de Race, aucun incident ni la moindre blessure ne se sont produits, et cela on le doit à la vigilance et la compétence de l'organisation et son directeur de course.

Le suspens a été bien gardé par le jury qui n'a laissé filtré aucun indice sur les classements jusqu'à la remise des prix et cérémonie d'ouverture officielle SKM qui se sont déroulées à 19h à Briançon, coeur névralgique de la Serre-Chevalier Vallée, dans le célèbre Casino Barrière.

Comme l'indiquait Régis Labaune au micro pour donner le rendez-vous à la fin des manches de compétition, ce n'est pas le supermaché Casino qu'il fallait trouver à Briançon mais bien le Casino de jeux (celui où je perds toujours...) et sa somptueuse salle de réception où un buffet gastronomique géant s'ajoutait à l'émerveillement du décor.

Les podiums de remise des prix furent acclamés avec force applaudissements ainsi que les discours de remerciements énoncés avec une sincérité visible.

Car ce n'est pas si facile de maintenir à ce tel niveau de qualité un événement de snowkite qui reste un sport confidentiel et en plus dans une conjoncture délicate.

Nous ne le répèterons pas assez tout au long de cette semaine de rêve qui commence : bravo aux pères fondateurs du SNOWKITEMASTERS, Régis Labaune et Wareck Arnaud, et un grand merci à la station de SERRE-CHEVALIER pour son soutien au long de ces onze années historiques.

Dès ce lundi 12 janvier, c'est le Freestyle qui prend le relais donc le spectacle promet de monter en puissance jour après jour.

Restez connectés aux médias SNOWKITEMASTERS pour suivre en direct live les événements snowkite.

Le monde entier a les yeux rivés sur le Lautaret, centre de la planète snowkite pour une semaine !!!
Mis en ligne 12/01/2015
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer