Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté
North East
On ne va pas se la raconter, si le surf dès son origine était une forme de contre-culture, et si le skate le demeure toujours, le kitesurf est un sport crossover mais résolument "moderne", en phase avec son temps.

Le matos est produit en série dans les pays du sud-est asiatique, le marketing est imaginé en Europe, l'activité est gérée par une fédération, le tour mondial est basé, pour peu qu'on veuille l'admettre sur le même shéma que le partinage artistique (des tournicotis devant des juges), nombreux sont ceux qui rêvent de voir la discipline aux J.O, les riders prennent davantage de soin à la bonne intégration de leurs sponsors dans leur film que de la qualité narrative un peu trop souvent limitée et dans certains cas affligeante, tout le monde se réjouit d'un passage sur TF1 ou FR2 et les destinations les plus connues sont presque des lieux de tourisme de masse tout du moins, elles sont au bout de lignes régulières et vantent la qualité de leur "herbergement". Mais après tout, tout ça n'est peut-être que du réalisme assumé, c'est peut-être préférable à une posture décalée finalement provoquée par un marketing dont on serait - encore - les jouets

Bref, ceux qui se prenaient pour des gros rebelles juste en leur qualité de "kiteboarders" vont devoir reconsidérer la chose.

Le surf n'est pas entièrement dévoré par les majors du surfwear, les sponsors et le tour ASP. Il arrive régulièrement que le web accouche de vidéos parfaitement sublimes. ne soyons pas péssimistes cependant, le kite aussi, mais moins souvent...
Mis en ligne 10/10/2014
2 Commentaires
  • Le Scribe le 13/10/2014 à 18:19
    Merci pour ton message. Le kite est un secteur "moderne". L'idée n'est ni de juger, ni de condamner, mais de noter qu'il faut effectivement garder à l'esprit certaines valeurs et ne pas se laisser formater. Ce n'est pas tant les grandes marques qui posent problème mais l'uniformisation de la pratique que le marché, la compétition ou les médias peuvent créer. Bon pour l'instant, ça brasse bien dans tous les sens, donc pas d'inquiétude mais il faut savoir être dans l'autocritique pour avancer... :=)
  • black sail le 13/10/2014 à 15:09
    J'aime bien ce message. Ayant fait parti des premiers à avoir céder aux sirènes du Kitesurf (1999), je peux témoigner du temps ou les majors qu'on connait aujourd'hui n'existait pas. Seule wipika trusté le marché, talonné il est vrai rapidement par Naish. Tout ça pour dire, qu'il a existé dans le monde du kite cette part de découverte ou les acteurs industriels ont mis du temps à émerger. Cette période n'a pas été si longue que celle du surf mais elle a existée. C'est pourquoi, encore aujourd'hui, il est possible d'avoir des micros acteurs plein de ressources et de passions pour faire avancer ce sport. Je pense au foils, je pense au planche de race, je pense au surfkite et au strapless (aux freeshaper quoi !!) En conclusion, surtout gardons cette image en tête et protégeons la précieusement. A contrario, un sport qui a émergé direct sans phase de découverte, c'est le SUP. mais ça, c'est une autre histoire.
 
Laisser votre commentaire
Vous n’êtes actuellement pas reconnu par le système.
Pour pouvoir commenter les news, vous devez vous connecter ou créer votre pseudo.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer