Jusqu'au lundi 20 novembre seulement :
10% de remise sur TOUTE la boutique de Noël avec le code NOELZEN  > Voir

Besoin d'un conseil ?
04.42.41.53.65
Du lundi au vendredi
de 10h à 12h
et de 14h à 18h30
Mon panier
0 articles
 
Espace membre non connecté

Les guides d'achat

BIEN CHOISIR SON AILE DE KITESURF

LEXIQUE :



Avant de choisir une aile, vous devez vous poser les questions suivantes :
- quel est votre niveau réel ?
- que voulez-vous vraiment faire sur l'eau ?

Ensuite d'autres paramètres auront une influence considérable :
- votre poids
- les conditions de vent sur votre spot. Si vous naviguez dans les alizés, plutôt légers et stables, vous n'aurez pas forcément besoin de la même aile qu'à Marseille ou Leucate connus pour leurs vents très forts et rafaleux qui nécessiteront une aile plus tolérante.

Les débutants par exemple ont besoin d'une aile de kitesurf stable, plus lente en vol pour leur faciliter le contrôle et possédant un « fond de traction » (une petite puissance facilement disponible) pour sortir de l'eau facilement et faire les premiers mètres, tandis que les purs freestylers plébiscitent les ailes en C-Shape pour leur puissance, leurs sensations en barre très directes et leur traction plus constante. Entre les deux, les nouvelles générations d'ailes hybrides et assimilés (bow, delta, delta-C, plates) sont à la fois performantes et polyvalentes tout en procurant un très haut niveau de contrôle et de sécurité.

La plupart des ailes modernes sont capables de presque tout faire dans les mains d'un rider expert mais chaque modèle est optimisé pour une spécialité (freeride, freestyle, race, vitesse ou vague) et convient mieux à tel ou tel niveau et/ou style de rider.

LES DIFFERENTES AILES

  • C-shape
  • Concept bow
  • Ailes hybrides
  • Delta chape
  • Aile à caissons

C-Shape 4 ou 5 lignes

Le C-shape (vu de face, les ailes ressemble à un C bien fermé) est la forme initiale des ailes de kitesurf. Ce type d'aile a la préférence d'une certaine partie des riders, notamment en freestyle car elle garde un bon fond de puissance, avec de très bonnes sensations de barre et offre une traction plus constante. Le C-shape convient pour le freestyle et le wake style. Ces ailes nécessitent toutefois un bon niveau technique pour être exploitées car leur plage d'utilisation est plus étroite et elles sont plus délicates à gérer dans le haut de cette plage d'utilisation. A noter que le bord d'attaque de ces modèles n'est pas bridé mais que les lignes viennent se fixer sur les oreilles. Le C-Shape existe en 4 lignes. Cette configuration permettait de choquer (lever la barre pour diminuer la puissance) mais l'effet était assez limité. L'arrivée de la 5ème ligne a permis d'améliorer le contrôle sur plusieurs points : la gestion de la puissance mais aussi l'autonomie et la sécurité. Sans oublier la performance puisque le leash raccordé à la 5ème ligne permet de naviguer déhooké sans crainte de perdre l'aile.

Concept Bow :

Le C-shape ayant montré ses limites en termes de souplesse d'utilisation et d'accessibilité, les constructeurs ont développé une alternative permettant une régulation de la puissance (depower) beaucoup plus efficace, c'est le concept bow. Le premier modèle présenté sur le marché fut la Takoon Nova. Une aile « bow » est dotée d'une courbure (C) moins fermée, avec une partie centrale plus plate permettant, grâce à un bridage différent, d'obtenir une incidence variable du profil. Naviguer dans un vent variable et négocier les rafales s'avère plus facile. Lever son aile et la reposer se fait également d'une façon plus sécurisante. Par contre, les sensations en barre sont beaucoup moins directes qu'avec une C-Shape. Ces ailes sont bien adaptées à un programme freeride mais il faut toutefois noter que le concept Bow a vieilli (Takoon l'a abandonné) et a été remplacé par les ailes hybrides ou delta.

Ailes hybrides 4/5 lignes :

Les ailes hybrides représentent aujourd'hui le gros du marché. Elles sont la dernière évolution après le concept Bow. Même certains freestylers s'y mettent. Leur forme (shape) varie d'une marque à une autre et d'un modèle à l'autre mais elles ont en commun d'être à mi-chemin entre le C-Shape et le concept Bow et d'avoir un bridage moins complexe sur le bord d'attaque. Ce bridage permet de bien maîtriser l'incidence (inclinaison) de l'aile. L'arrivée de la 5ème ligne a été une vraie avancée en termes de sécurité, mais la sortie de ces ailes a réellement marqué un pas supplémentaire puisque cette forme de shape permettait de supprimer 80 voire 90% de la puissance de l'aile en lâchant la barre tout en ayant des sensations en barre convaincantes. Associer ces deux techniques (aile hybride et 5ème ligne) a abouti à des ailes vraiment sécurisantes, dotées d'une très large plage d'utilisation. La 5ème ligne optimise la rigidité du profil et de ce fait la réactivité... Mais celle-ci n'ayant pas que des partisans, les constructeurs ont cherché à disposer des avantages des ailes hybrides sans passer par cette ligne supplémentaire. C'est pourquoi on trouve aujourd'hui de nombreuses ailes hybrides ou assimilées dont les capacités de « depower » sont très importantes mais qui sont montées en 4 lignes. C'est plus simple sur le papier, ça évite les éventuels problèmes liés à la 5ème ligne (notamment quand le kite se retourne sur lui-même) mais les systèmes de bridages avec poulie induisent un petit temps de réponse, un ressenti en barre peut-être moins précis.

Delta shape :

Peu convaincue par le concept Bow lorsqu'il est apparu, la marque F.One a développé son propre concept Delta Shape. Ces ailes ont une arche assez fermée comme un C-Shape mais le bord d'attaque n'est pas un plan vertical comme sur un C-shape classique, vu de profil il est incliné vers l'arrière autorisant ainsi un bridage favorisant la variation d'incidence de l'aile donc le depower. D'autres marques comme Slingshot, North ou Takoon ont également développé des ailes avec cette logique. Cette forme est un bon compromis car ses capacités en depower sont équivalentes à celle offerte par les ailes hybrides. La forme en C permet une bonne stabilité, des grosses qualités en vol, une présence en barre conforme aux souhaits de riders plus engagés. Alors la question que vous poserez inévitablement est quelles sont les qualités et les défauts d'une aile delta shape par rapport à une aile hybride puisque les deux architectures permettent d'atteindre un haut degré de polyvalence. La réponse globale, celle qui simplifierait tous les choix, n'existe pas. Une aile est une chose complexe. Il faut les comparer une à une. Et nous téléphoner quand vous doutez vraiment, on vous parlera de nos sensations en navigation.

Ailes à Caisson :

Ces ailes ont de grandes qualité de vol, elles offrent un « border choquer » très efficace, ainsi qu'une grande stabilité et  il est possible de les produire en très grande surface. Cependant elles restent un peu plus techniques à utiliser ce qui les cantonne aujourd'hui à une utilisation majoritairement sur terre et/ou sur la neige. Mais les afficionados savent que pour le très petit temps, elles représentent l'arme absolue.

CHOISIR LA BONNE SURFACE

Déterminer le type d'aile et le programme qui vous convient le mieux est une chose, choisir la bonne taille en est une autre. Chaque aile a une plage de vent déterminée par le constructeur (qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre surtout en plage haute) variant d'un modèle à un autre, mais on peut toutefois en dégager des grandes lignes, ce que nous faisons dans le tableau ci-joint, à prendre comme une base d'appréciation. Enfin votre poids fait varier l'équation. Plus lourd, vous aurez besoin de plus de puissance donc un peu plus de surface à vent équivalent. Plus léger, moins de puissance, donc moins de surface vous sera nécessaire pour planer à vent équivalent.
Pour un poids moyen de 75 kg, voici les plages d'utilisation approximatives des ailes. Elles sont directement issues des données constructeurs.
Surface 6 8 10 12 14
Plage de vent 20/35 18/30 15/28 12/25 8/18

Tableau échelle Beaufort

La force du vent peut-être indiquée en Beauforts, en kilomètres/heure ou en noeuds. Important: l’échelle de vent ci-contre n’est donnée qu’à titre indicatif et ne doit en aucun cas être votre seul critère.Vous devez aussi tenir compte des variations de force du vent. Sachez sortir de l'eau ou renoncer s'il y a 25 nœuds moyen mais des claques à 40 et que vous n'avez pas la bonne surface d'aile, que vous n'avez pas l'habitude de ce genre de condition ou les deux à la fois.
1noeud = 1mile marin par heure = 1,852km/h

BARRE, LARGUEUR ET LEASH

Chaque marque a développé son propre système de pilotage du kite, à savoir l'ensemble barre-ligne-système de larguage et leash. Acheter un kite, devenir un kiteboarder, c'est aussi ne pas céder à une forme de consommation rapide qui vous verrait passer du magasin en ligne au spot sans étape préalable. Etre un kiteboarder, c'est aussi connaître parfaitement son matériel et s'intéresser de prêt à son architecture et à son fonctionnement. Votre vie en dépend c'est aussi simple que ça. En général les marques livrent avec leurs ailes un guide en général assez sommaire mais qui contient les informations essentielles, notamment sur la sécurité. Prenez le temps de les lire et surtout d'actionner au moins une fois votre largeur pour voir comment se passe cette phase.

RAPPEL : LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE NAVIGATION

FREERIDE : Tous les types d'ailes peuvent permettre de faire du freeride. La polyvalence des ailes bow et Delta, ainsi que des ailes hybrides ainsi que leur capacité à se contrôler aisément sont deux atouts de taille. On peut citer la Cabrinha Crossbow, La North Neo ou la Rebel, la Slinghsot Rally, la Naish Park ou Bolt, la Takoon Pure.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici Fermer